CAP D’AIL

Située au porte de Monaco, cette ville du littoral est au pied de la Tête de chien
et s'étend jusqu'au bord de la mer.

C’est le Baron de Pauville, fondateur du « Petit Niçois », qui le premier donna au Cap d’Ail à partir de 1879 son véritable essor. Après 1880, lorsque la route de Nice à Monaco fut définitivement ouverte à la circulation, Cap d’ail vit sa notoriété grandir considérablement et son patrimoine s’enrichir, par de nouvelles opérations nées du Tourisme.

Certains, conscients de la valeur montante de la « station », y font construire de magnifiques villas surplombant la mer. C’est la période des Frères Lumière (Villa Lumière), de Cécile Sorel, de Colette, des Princes Russes exilés, de Sacha Guitry (villa Les Funambules), de Lord Beaverbrook (villa La Capponcina) qui a invité Winston Churchill, la villa Mirasol qui a accueilli Joséphine Baker, la villa La Rondine fréquentée par la jet-set Greta Garbo, La Princesse Grâce de Monaco, Jean Claude Pascal et Soraya…

Pour les amateurs de ballades, Cap d’Ail offre de magnifiques sentiers entre mer et montagne d’une rare beauté.
Mentions légales